lenz___minute_de_silence(par Alexandra)


Siegfried Lenz est un vieux monsieur aujourd’hui, un véritable monstre de la littérature allemande. Il croule sous les prix littéraires … et pourtant, il reste quasiment inconnu en France !!!

14 romans, une vingtaine de recueils de nouvelles, des essais, des livres pour enfants… et rien qu’une dizaine traduits en français ! Son plus connu : «Deutschstunde», «La leçon d’allemand» en français.

Mon préféré : «Heimatmuseum» qui n’est pas traduit…

«Schweigeminute» donc, «La minute de silence», nous raconte l’histoire d’amour entre une prof d’anglais et un de ses élèves… rien à voir avec le mémorable «Mourir d’aimer» réalisé dans les années 70 par André Cayatte, même si, ici aussi, l’histoire tourne au drame. Pas de mélo ici, mais un récit lent, presque laconique, qui part de l’enterrement de Stella (la prof) auquel assiste Christian (son élève) qui se souvient des instants les plus importants… L’ambiance est imprégnée du sel et du sable des plages de lasiegfried_lenz mer Baltique, des métiers de la pêche et du tourisme estival. Rien de spectaculaire ! Lenz ne cherche pas à nous tirer des larmes, ce n’est pas son genre, mais le récit nous laisse juste un goût un peu mélancolique dans la bouche…

On passe un moment agréable, mais honnêtement, Lenz a des nouvelles à son actif que je préfère à celle-ci…

(paru chez Robert Laffont)