ortheil_verlangen_nach_liebe

*

(par Alexandra)

Je suis un peu déçue de ce roman de Hanns-Josef Ortheil, auteur allemand que j’aime pourtant beaucoup. Il n’y a malheureusement que peu de ses livres traduits en français (dont tout de même son meilleur, à mon goût, le fabuleux « Le jeu de ténèbres », chez Actes Sud, ou « Les baisers de Faustina », v. mon comment ). Celui-ci n’est pas encore disponible en France, et sincèrement, on n’y perd pas grand-chose. Non pas que ce « Besoin d’amour » (c’est la traduction du titre) soit mauvais, non, mais je dirais que c’est anodin, un peu facile. D’une lecture distrayante, certes, mais au bout, il n’en reste rien de substantiel.
L’histoire ? Une histoire d’amour comme le titre le laisse supposer. La rencontre fortuite de deux anciens amants après 18 ans de séparation. Les retrouvailles ont lieu à Zurich, lui s’y trouve pour donner un concert (il est pianiste), et elle pour organiser une exposition (elle est une pointure internationale de l’histoire de l’art). Ensemble, ils vont arpenter ces lieux auxquels sont attaché beaucoup de bons souvenirs, et chemin faisant, ils vont réchauffer leur amour sur fond de musique et d’art
L’émotion ne naît pas vraiment chez le lecteur. Les sentiments sont noyés dans trop d’érudition. En fait, le roman s’apparente presque à un guide touristique de la ville de Zurich, bonnes adresses culinaires comprises ! Cela se lit bien, mais on reste sur sa faim. Rien à voir avec cet autre roman d’amour (« Die große Liebe » - non édité en France non plus) que l’auteur a écrit il y a quelques années et que j’avais réellement dévoré


(paru aux éditions Luchterhand, et en format poche chez btp)