15 août 2013

Mathias ENARD : L'alcool et la nostalgie

  (par Alexandra) C’est un petit livre bien triste, triste comme la Patagonie (référence empruntée !). En fait, il s’agit de l’adaptation d’une fiction radiophonique que Mathias Enard a écrite pour France Culture à l’origine. Et il est vrai qu’il y a un « ton ». Je n’ai pas eu l’occasion d’écouter la version radiophonique, mais j’imagine qu’elle doit être assez envoûtante. J’entends tout à fait cette petite voix nostalgique et coupable qui raconte… J’avoue qu’au début, j’ai eu un peu de mal à... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2013

Sorj CHALANDON : Retour à Killybegs

  (par Alexandra) Sorj Chalandon est un des journalistes français qui ont suivi de près et au long cours le conflit en Irlande du Nord. Il a eu l’occasion de nouer des contacts étroits avec l’un des grands noms de l’IRA, Denis Donaldson qui, en 2006, a reconnu avoir travaillé pour les services secrets britanniques depuis vingt ans, trahissant sa cause et les siens. Un traître donc. Chalandon, sous le choc comme tout le monde, a repris cette affaire dans son roman « Mon traître » (que je n’ai pas encore lu),... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 21:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 août 2013

Kathleen WINTER : Annabel

(par Alexandra) Un roman qui nous emmène dans le Grand Nord, au Labrador, dans un petit village d’environ trois cents habitants, où les gens vivent au rythme de la nature. En 1968 y naît un enfant hermaphrodite. Les parents, Jacinta et Treadway, veulent garder secret ce « défaut ». Seule Thomasina, une voisine qui vient de perdre son mari et sa fille Annabel, est au courant car elle était présente au moment de l’accouchement. Contre l’avis de Thomasina qui veut préserver la particularité de ce(te) enfant (et qui... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2013

Alexis JENNI : L'art français de la guerre

(par Alexandra) Le titre avait tout pour me rebuter. Je n’aime pas les romans de guerre, et, étant profondément antimilitariste, « l’art » militaire m’insupporte ! Puis, feuilletant tout de même l’ouvrage chez un libraire, je suis tombée sur des passages au hasard qui me plaisaient et qui semblaient parler de bien autre chose que de la guerre. J’ai donc plongé, et je m’en réjouis. Ce roman consiste en réalité en deux livres dont les chapitres alternent : d’un côté, les chapitres « commentaires »,... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2013

Ivo ANDRIC : L'éléphant du vizir

  (par Alexandra) La première nouvelle (très longue) de ce recueil du même titre, commence par ces mots : « En Bosnie, villes et bourgades sont pleines d’histoires. Et dans ces histoires pour la plupart imaginaires, sous le manteau d’événements incroyables et sous le masque d’appellations souvent fictives, se cache l’histoire réelle et non avouée de cette contrée, des hommes vivants et des générations éteintes. Ce sont de ces mensonges à l’orientale dont le proverbe turc affirme qu’ils sont ‘plus vrais que la... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juillet 2013

Denis LACHAUD : Le vrai est au coffre

  (par Alexandra) J’aime bien les romans de Denis Lachaud en général et celui-ci n’en fait pas exception. Ceci dit, en lisant le premier chapitre, j’étais tout de même un peu agacée : raconter une petite enfance aussi banale… quel intérêt ? Je me suis forcée d’aller plus loin, n’ayant jamais été déçue par Denis Lachaud ! Et j’ai eu raison de m’acharner car l’ensemble est loin d’être banal ! Au contraire, c’est subtilement construit. Avec une grande économie de moyens, Denis Lachaud nous entraîne dans les... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2013

Robert GODDARD : Heather Mallender a disparu

  (par Alexandra) Autant j’avais bien aimé « Par un matin d’automne » du même auteur, autant ce roman-ci ne m’a franchement pas emballée. Là, où le premier m’avait séduite par l’instauration d’une vraie ambiance, une ambiance bien « anglaise », ce deuxième ne m’a guère fait impression, et je crois que je l’aurais vite oublié. De quoi s’agit-il ? Le titre nous renseigne : Heather Mallender a disparu. Ajoutons qu’elle est la fille d’une famille riche, qu’elle a  disparu lors d’un séjour à... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2013

Didier van CAUWELAERT : L'évangile de Jimmy

  (par Alexandra) Quel beau scénario de film que cet « Evangile de Jimmy » ! Une histoire de manipulation politico-religieuse comme je les aime bien… Bien que les personnages soient fictifs, l’intrigue est basée sur des faits réels, comme l’auteur le précise à la fin du livre : « En 1998, le Dr Leoncio Garza Valdés, un microbiologiste de l’université du Texas, écrivit au pape Jean-Paul II : « J’ai été le premier à avoir eu l’honneur d’effectuer le clonage moléculaire de trois gènes du sang... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2013

Assia DJEBAR : Les alouettes naïves

  (par Alexandra)  « Les alouettes naïves » est pour moi le roman d’une génération perdue, d’une génération déracinée de jeunes Algériens marqués par la guerre, l’exil, l’attente d’un monde meilleur. Omar, Rachid, N’fissa sont les protagonistes principaux. Nous sommes à la fin des années 50, début 60, en pleine Guerre d’Algérie. Ils ont entre 20 et 25 ans, ils vivent à Tunis, au milieu d’autres réfugiés algériens. Omar s’occupe d’orphelinats pour des enfants algériens échoués là, Rachid est journaliste,... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2013

Friedrich Christian DELIUS : Die Frau, für die ich den Computer erfand

  (par Alexandra) Friedrich Christian DELIUS  est un auteur allemand contemporain (né en 1943) hélas totalement inconnu en France. Il a écrit plus d'une dizaine de romans dont deux seulement ont été traduits en français jusqu’à présent… et encore, il ne sont pas faciles à trouver ! En Allemagne, il a été récompensé par de nombreux prix littéraires, y compris le plus prestigieux, le Georg-Büchner-Preis (2011). Pour ce roman-ci (traduction du titre : « La femme pour laquelle j’ai inventé... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]