20 mai 2013

Jérôme FERRARI : Balco Atlantico

  (par Alexandra) Parler de ce livre n’est pas facile ! Trop de choses à en dire ! Je l’ai trouvé superbe. Des personnages touffus, une langue ciselée, prenante, envoûtante qui nous emporte d’un bout à l’autre dans les abîmes de l’âme des protagonistes… Le cadre extérieur : la Corse des années 1990, le milieu des nationalistes, un petit village où tout le monde se connaît et se retrouve dans le café de Marie-Angèle. Il y a trois narrateurs qui alternent et portent leur regard sur les événements en les... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2013

Evan HUGHES : Literary Brooklyn

  (par Alexandra) Ma deuxième trouvaille new yorkaise après « Miss Peregrine »… Je l’ai dégotée au NYU Bookstore sur Broadway, et c’était exactement ce qu’il me fallait : une sorte de guide littéraire de Brooklyn car l’auteur nous emmène sur les traces d’une vingtaine d’auteurs qui y ont vécu (de Walt Whitman à Paul Auster, en passant par Miller (x2), Wolfe, Wright, Mailer, Styron et de nombreux autres). En fait, ce livre est une véritable perle. Non seulement l’auteur nous raconte de manière fort bien... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2013

Ransom RIGGS : Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children

  (par Alexandra) J’ai eu la chance de passer mes deux semaines de vacances de Pâques à New York (clin d’œil complice à Blaise Cendrars !)… et malchance dans la chance : Air France a perdu ma valise, et du même coup toute ma lecture prévue pour mon séjour… (Rassurez-vous, ma valise a réintégré notre foyer… trois jours après nous. Elle a passé ses vacances à Alger, préférant un climat plus chaud ! Non, ce n’est pas une blague ! Bref !) Qu’à cela ne tienne ! De toute façon, l’exploration des... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2013

Michel TOURNIER : La goutte d'or

  (par Alexandra) Bien que le personnage principal de ce roman de Michel Tournier soit un jeune travailleur immigré algérien, son sujet n’est pas pour autant la condition des immigrés en France (ni le quartier de la Goutte d’or à Paris d’ailleurs). La vie dans un foyer Sonacotra, le travail physique épuisant et ingrat, la solitude, la pauvreté, tout cela ne fait qu’affleurer, n’est qu’accessoire. Au centre de ce roman se trouve l’IMAGE, qu’il s’agisse de la peinture, de la photographie, du cinéma… bref, de toute... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2013

Carole MARTINEZ : Du domaine des murmures

  (par Alexandra)  C’est le 2e roman de Carole Martinez, plutôt réussi. J’avais adoré son premier, « Le cœur cousu », et évidemment j’ai entamé la lecture de celui-ci en espérant vivement qu’il soit à la hauteur du premier ! Je ne dirais pas que je suis déçue, non, c’est quand même un très joli roman, mais je ne ressens tout de même pas le même enthousiasme. Il faut avouer toutefois que « Le cœur cousu » m’avait réellement envoûtée… L’action du « Domaine des murmures » se situe au... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 23:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 février 2013

Nancy CATO : Tous nos jours sont des adieux

(par Alexandra) Mais bon dieu ! Qui a donc affublé ce roman d’un titre français aussi idiot ? Sachant que le titre original en est « In the Heart of the Continent », et que l’on aurait tout à fait pu le traduire fidèlement en français… Mais voilà, il est vrai : cela nous aurait beaucoup moins rappelé « Les oiseaux se cachent pour mourir » donc le succès reste dans les mémoires (des éditeurs surtout !)… Ceci dit, je n’ai jamais lu « Les oiseaux… », et si j’ai lu cette saga-ci,... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2013

Louise ERDRICH : La chorale des maîtres bouchers

  (par Alexandra)  C’est le deuxième roman que j’ai lu de Louise Erdrich après « Ce qui a dévoré nos cœurs », et je ne m’attendais pas à ce qu’il soit si totalement différent. La thématique des Indiens d’Amérique qui avait profondément inspiré le premier n’apparaît ici qu’accessoirement, et encore seulement tout à la fin… Mais tant mieux si cette auteure est capable de se « diversifier », de ne pas se cantonner à un genre particulier, de ne pas se laisser enfermer dans la catégorie « littérature... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2013

Eugen RUGE : Quand la lumière décline

  (par Alexandra) Je suis un peu embêtée pour parler de ce roman allemand. Il ne m’a pas déplu, non, il est plutôt intéressant, bien construit... Et pourtant, je ne trouve pas grand’ chose à en dire. Disons qu’il est « plat », sans relief. Rien qui accroche, qui l’illumine, pas de personnage auquel on pourrait s’attacher… Il s’agit d’une chronique familiale qui comprend quatre générations de la famille Umnitzer, largement inspirée de celle de l’auteur. Le récit n’est pas chronologique, mais agencé comme un puzzle,... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2013

Magda SZABÓ : Le Faon

  (par Alexandra) Mon deuxième roman de Magda Szabó, auteure hongroise qui gagne décidément à être connue ! J’ai beaucoup aimé «La Porte» qui m’avait vraiment prise à la gorge, et «Le faon» ne m’a pas décue non plus, loin de là ! Plus difficile à lire, certes, mais ô combien suffocant dès qu’on a réussi à pénétrer l’esprit de la narratrice, à s’imprégner des ses souvenirs, ses blessures, ses espoirs et ses regrets… Il s’agit en fait d’un long monologue dans lequel Eszter (c’est le prénom de la narratrice)... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2012

Claudie GALLAY : L'amour est une île

  (par Alexandra) „Anamorphose : déformation réversible d’une image à l’aide d’un miroir ou d’un système optique ou électronique” C’est autour d’un manuscript intitulé “Anamorphose” que se construit l’intrigue et gravitent les personnages de ce roman. Un jeune auteur inconnu l’a envoyé à Odon Schnadel, directeur et metteur en scène de théâtre à Avignon. Attendant trop longtemps une réponse, l’auteur s’est suicidé. Quelques années plus tard, Odon monte une autre pièce du même auteur pendant le festival d’Avignon.... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]