04 décembre 2012

Bohumil HRABAL : Une trop bruyante solitude

  (par Alexandra) Envoûtant! C’est le premier qualificatif  qui me vient à l’esprit à propos de cette „Trop bruyante solitude“. Oui, envoûtant. A condition d’être capable de larguer les amarres et de se laisser entraîner dans ce monologue-fleuve, de plonger dans ce feu d’artifice de réflexions spirituelles, d’associations d’idées, bavardages, de délires et d’anecdotes (croustillantes… nous sommes quand même chez Hrabal!), d’images, de sons et d’odeurs…et on finit par s’envoler sur le dos d’un cerf-volant vers un autre... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 décembre 2012

Bohumil HRABAL : Trains étroitement surveillés

  (par Alexandra) Ce petit livre de 125 pages est un bel exemple de littérature picaresque : le narrateur, Milos, candide d’une vingtaine d’années, nous livre sa vision très personnelle de la 2è Guerre mondiale.Rejeton d’une famille d’oisifs farfelus pointée du doigt par les habitants de sa petite ville de Bohême, il est stagiaire des chemins de fer dans une gare où il regarde passer les trains… trains de voyageurs, de marchandises, de bestiaux, de transport de troupes aussi, troupes allemandes en route pour la Pologne,... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 novembre 2012

Fabrice HUMBERT : La fortune de Sila

  (par Alexandra) Décidément, la violence est un sujet cher à Fabrice Humbert. Dans ce roman-ci, il s’attelle à dénoncer la violence du monde de la grande finance internationale… Contrairement à ce que suggère le titre, Sila n’est pas vraiment le personnage principal du livre. C’est un jeune homme d’origine africaine, réfugié « économique » en France. Or, il ne partage pas le destin difficile du plus grand nombre de réfugiés comme lui, non, sa bonne fortune a voulu qu’il fasse des rencontres décisives qui l’ont... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2012

Graham GREENE : La saison des pluies

(par Alexandra) Etant fermement convaincue que Graham Greene était un auteur de roman d’espionnage (genre que je n’affectionne pas trop), je n’avais encore rien lu de lui jusque là. Et voilà que j’apprends (il n’est jamais trop tard !) que certes, il a écrit des romans d’espionnage (il était espion lui-même, à ce qu’il paraît !), mais que son œuvre est bien plus complexe que cela. Qu’en plus, il est «catalogué» auteur « catholique », qualificatif qu’il n’appréciait pourtant pas vraiment. Bien qu’étant... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2012

Metin ARDITI : Prince d'orchestre

  (par Alexandra) Un livre à lire sur fond de musique… l’ouverture de « La force du destin », le « Boléro » de Ravel, les « Tableaux d’une exposition » de Moussorgski, le 5è concerto pour piano de Beethoven, sa 9è aussi… du grand répertoire, oui, mais un répertoire pour grand public aussi ! Un répertoire qui plaît au plus grand nombre. C’est le répertoire de notre personnage principal, Alexis Kandelis, chef d’orchestre en vogue, adulé et célébré dans le monde entier. Il est sur le point... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2012

Juli ZEH : Corpus Delicti

  (par Alexandra) Toujours intéressants, les sujets que traite Juli Zeh dans ses romans ! S’il fallait résumer le thème de celui-ci en une phrase, je dirais : « Etat-providence versus liberté individuelle »… Juli Zeh nous projette dans un futur pas si lointain (milieu du 21è siècle), dans une Allemagne qui aurait élevé la bonne santé au rang de valeur suprême ; un état qui promet à ses citoyens (si l’on peut les appeler ainsi) une longe et belle vie sans dangers ni risques. En contrepartie, chaque... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2012

Urs WIDMER : Top Dogs

(par Alexandra) Urs Widmer est un auteur contemporain suisse de langue allemande. Très connu dans l’espace germanophone, il a été récompensé de nombreux prix littéraires. Il a une œuvre assez importante à son actif qui comprend autant de prose que de théâtre. « Top Dogs » est une pièce de théâtre qui nous plonge au cœur de la réalité professionnelle de nos jours, plus précisément au cœur de cette triste réalité qu’est le chômage. Or, ici les chômeurs n’appartiennent pas à la catégorie socioprofessionnelle à laquelle... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2012

Julia DECK : Viviane Elisabeth Fauville

  (par Alexandra) Un premier roman édité par les prestigieuses Editions de Minuit… toute la presse en parle, et inévitablement, on en attend beaucoup, les exigences se hissent à la hauteur de l’événement… C’est dommage, car sans l’effet d’annonce, j’aurais certainement trouvé ce premier roman très bien. Mais grâce aux éloges qui m’ont incitée à l’acheter le jour même de sa sortie, je me retrouve un peu déçue… L’histoire n’est pas nouvelle : c’est celle d’une femme qui déraille à un moment donné de sa vie, qui ne... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2012

Robert GODDARD : Par un matin d'automne

  (par Alexandra) Pour présenter Robert Goddard, la 4è de couverture cite Stephen King : « Les romans qui vous tiennent éveillé jusqu’au petit jour sont denrée rare […] Dans un style parfait, Goddard vous manipule d’une main de maître. » Je suis assez d’accord avec cet avis. « Par un matin d’automne » réserve au lecteur un suspens jusqu’au bout. Pourtant, l’intrigue n’est pas si compliquée que cela. Tout tient dans l’ambigüité des personnages qui ont des secrets cachés qui seront révélés au fur et à... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2012

Hélène GREMILLON : Le confident

  (par Alexandra) Un premier roman savamment construit comme un grand puzzle, à l’écriture fluide, intimiste, qui aborde le thème des femmes « stériles », les femmes en mal d’enfant, leur désespoir et les actes dont elles peuvent être capables… Camille Werner, éditrice trentenaire mal dans sa peau, vient de perdre sa mère dans un accident de voiture. Parmi les lettres de condoléances, elle trouve celle d’un certain Louis. En fait, il ne s’agit pas vraiment d’une lettre de condoléance, plutôt d’un récit, de... [Lire la suite]
Posté par AliAnna à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]