***

 

(par ANNABELLE)
Heuck___Meister_Joachims_GeheimnisROMAN DE JEUNESSE

(que j’ai lu en allemand……)

 

 

 

Peter, un adolescent d'aujourd'hui, tombe un jour nez à nez avec un tableau du peintre flamand du XVIè siècle, Joachim Patinir : Saint Chistophe. En l’observant à la loupe, un détail au second plan l'intrigue : un homme mort gît au bord de l'eau… Comment a-t-il trouvé la mort ? Pourquoi ? Qui l’a tué ? Ce tueur est-il représenté sur la toile ? Depuis lors, il y pense nuit et jour et fait des recherches sur l’oeuvre ainsi que sur le peintre lui-même. A force de recherches, il finit par connaître le tableau par cœur – au point même de connaître la météo et la période de l’année qu’il représente - et à être obsédé par lui nuit et jour. Soudain, une idée fixe lui vient : l’envie d’entrér à l’intérieur du tableau, d’y vivre avec les personnes qui y sont représentées, d’y élucider son mystère et… peut être même d’y rencontrer le maître peintre Patinir. Il va tout faire pour cela, et y réussira…. Peut être un peu trop bien……..

 

 

 

J’ai dû lire ce livre en allemand pour les cours et j’avoue que ça a plutôt été un calvaire au départ – mais peut être était-ce parce que c’était en allemand………. Je ne pourrais donc pas donner mon avis sur l’œuvre traduite et serai donc plutôt subjectivement négative quand à la facilité de le lire….. haha… non, pas drôle…
En résumé
, et sans compter les difficultés de lecture, l’histoire est extrêmement intéressante……. En ce qui concerne la première partie du livre. En effet, j’ai énormément apprécié et savouré les recherches et les analyses du tableau faites par le personnage de Peter, ainsi que ses réflexions et sa façon d’en être obsédé… Malheureusement, à partir du moment où Peter entre à l’intérieur du tableau, le récit – bien que bien écrit et plein de bonnes idées – perd beaucoup de son intérêt et laisse beaucoup de pistes inachevées… dommage, vraiment dommage…
Ah !
En dehors de ça, la fin est sublime ! Chose que je dis rarement pour un livre ! Ce n’est pas une « happy end » mais pas une triste non plus…… Disons qu’elle est juste comme il faut ! Il en faudrait bien plus, des comme ça !
On
peut donc dire que j’ai aimé les deux tiers du livre, ce qui est, en soi, déjà énorme lorsqu’on est forcé de lire un livre dans une langue étrangère !
Sinon
, je peux dire qu’en sortant de ce livre, vous allez connaître le tableau aussi bien que Peter et apprendrez à l’aimer autant que lui ! (ou tout le contraire, d’ailleurs…)

       (édité en poche – et en français – chez GALLIMARD JEUNESSE)