***

(par Annabelle)
J'ai eu récemment une frénésie de roman "fleur bleue" pour jeunes filles........... Je me suis donc, après maintes et maintes discussions avec des amies à ce sujet, fait préter par l'une d'elles ce roman au titre assez parlant :
Meyer_Stephenie___fascinationFASCINATION
(1er volume d'une saga qui en compte 4) ! Ce roman à eu plusieurs excellentes critiques et je ne cesse d'en entendre parler par mes connaissances (dois-je le préciser ?) féminines....... Pour vous donner une idée, je vais - pour une fois - me permettre de vous transcrire la quatrième de couverture :

Bella, seize ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l'Enfers, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

J'avoue, la première réaction que j'ai eu en lisant ça a été un gros "Houlaaaaaaaaaaaaaaaa........................" intérieur... mais comme je n'avais vraiment pas envie de lire quoi que ce soit d'autre que du divertissement pur et dur à ce moment là, je me suis lancée !
Eh ben, vous savez quoi ? Finalement, ce n'est pas si 'à l'eau de rose' que ça ! Enfin... si... mais pas comme on pourrait le penser....
Pour me justifier, je vais devoir dévoiler la majeure partie du suspens de ce premier volume :

En vérité, Bella - l'héroïne - est une adolescente américaine née de parents divorcés qui, lorsque sa mère se remarie, décide d'aller habiter chez son père - célibataire accompli et shérif à ses heures. Pendant assez longtemps, Bella ne supporte pas du tout le climat (oserai-je le dire ?) digne de la Picardie qui domine dans son nouveau petit nid : Forks. Là, elle fait la connaissance, entre autre, d'un certain Edward Cullen... tout ça a déjà été dit dans la 4è de couverture... ce qu'on ignore, c'est que celui-ci semble, dès le premier regard qu'il lui jette, la haïr du plus profond de son âme........ Curieux, n'est-ce pas ? mouais... Après leur rencontre, le fameux garçon disparaît, puis revient en ayant complètement changé de comportement : bien que toujours légèrement tendu en présence de Bella, il lui parle néanmoins très amicalement, lui sauve d'ailleurs la vie et finit par passer le plus clair de son temps avec elle... mmmh... Edward ne cessant de la mettre en garde contre lui et ayant elle-même remarqué quelques détails troublants, Bella se renseigne sur la "véritable nature" de son nouveau camarade, et c'est lorsqu'elle rend visite à un vieil ami de la réserve indienne de la région que celui-ci lui raconte une de leurs légendes (attention à ceux qui ne veulent pas connaitre l'intrigue !), une légende qui porte sur le 'pacte' entre les indiens Quileute (ancêtres de Jacob, l'ami de Bella à la réserve) et la famille Cullen (celle d'Edward) qui serait en fait un pacte de territoire entre loups-garou et vampires........ C'est là que Bella se rend compte de qui est vraiment Edward Cullen ! Malheureusement, Edward et Bella ont l'un envers l'autre une attirance assez particulière qui va les conduire à sortir ensemble, avec nombre d'inconvéniants.... car la situation du garçon est on ne peut plus compliquée et que la jeune fille à le don d'attirer les ennuis !
Bon ! En dehors de ça, l'écriture reste très simple, bien qu'avec quelques mots sortant du lot de temps en temps... on remarque des "tics" d'écriture assez flagrant au départ : par exemple, la présence de "à l'instar de..." je veux dire, on ne croise JAMAIS "comme..." !!! Bref, moi ça m'a marqué, mais bon.... là, on peut dire que j'ai fait une cure !! Sinon, les descriptions sont très détaillées, particulièrement sur les expressions de visages (les yeux), les dialogues entre les deux personnages principaux assez intéressants et l'autodérision de Bella (car elle est également la narratrice) à se tordre de rire !

Extrait (Bella est connu dans son lycée pour être vraiment très très très mauvaise en sport et dangeureuse pour elle comme pour les autres quand elle en fait) :

J'entrai dans le gymnase, hébétée et vacillante. Je glissai vers les vestiaires, me changeai dans une sorte de transe, à peine consciente des élèves qui m'entouraient. La réalité ne s'imposa pleinement à moi que quand on me tendit une raquette. Elle avait beau être légère, elle me sembla redoutable une fois dans ma paume. Je remarquai que mes camarades m'épiaient furtivement. Le prof nous ordonna de former des paires. Par bonheur, l'esprit chevaleresque de Mike n'était pas tout à fait mort - il vint se placer à mon côté.
- On fait équipe ?
- Merci, Mike. Tu n'es pas obligé, tu sais.
- Ne t'inquiète pas, j'esquiverai quand il le faudra.
Parfois, Mike était vraiment quelqu'un de bien.
L'heure suivante fut dure. Je réussis - j'ignore comment - à m'assommer avec ma raquette en frappant Mike sur l'épaule, tout ça en un seul swing. Après ça, je passai le restant du cours au fond du terrain, ma raquette sagement rangée dans mon dos. Malgré le handicap que je représentais, mon partenaire se défendait bien ; il remporta trois parties sur quatre à lui seul. Lorsque le coup de sifflet final retentit, il m'adressa des compliments que je ne méritais guère.

En plus de tout ça, quand on excepte le cliché du conflit loups-garou/vampires (que l'on retrouve dans n'importe quel film d'horreur, pour n'en citer qu'un : Underworld....), le scénario n'est pas mal du tout. Le passé et le caractère des personnages sont bien définis et, en arrivant à la fin du livre, on redemande plus de guimauve.... !


Meyer_Stephenie___tentationTENTATION
Second volet de cette saga. La couverture est toujours aussi belle !
(On arrête là pour ceux qui veulent garder l'intrigue)
Ce tome porte cette fois sur l'autre partie de la légende indienne citée dans le premier. Au tout début, un fâcheux incident amène Edward et sa famille à quitter Forks pour protéger Bella. Pour que cette dernière ne le suive pas, Edward la quitte au milieu des bois en lui annonçant qu'il ne l'aime pas et qu'il rompt avec elle. S'en suit une période longue de plusieurs mois sans nouvelles des Cullen pendant laquelle Bella tombe dans une profonde dépression (ne parle presque plus, ne sourit plus, ne sort plus, se réveille en hurlant chaque nuit d'un cauchemar...... un tantinet exagéré, je vous l'accorde) Une fois de plus, la 4è de couverture mérite qu'on s'y attarde (à lire à voix haute, intonation passionnée requise !) :

« Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas pas. Poursuis ta vie, je ne m'en mêlerai plus. Ce sera comme si je n'avais jamais existé. »
Rejetée par celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Fascinée par un vampire, comment pourrait-elle retrouver goût à la pâle existence humaine ? Pourtant il faut vivre. Mais Bella n'a de goût pour rien, sinon le danger : alors elle entendant la voix d'Edward, et éprouve l'illusion de sa présence. Comme s'il ne l'avait pas abandonnée, comme s'il tenait encore à elle. Bella échappera-t-elle à cette obsession amoureuse qui la hante ? A quel prix ?

Non !!!! Sérieusement ! Je vous en supplie ! Ne jugez pas ce livre à sa (4è de) couverture !!!!! Explosez de rire, comme je l'ai fait, mais ne fermez pas cette page !!!
Bon, j'ai dit ci-dessus que ce volume était consacré à la seconde moitié de la légende. Je m'explique : plusieurs mois après avoir été rejetée, Bella finit par sortir avec une amie par ordre de son père. Lorsque, à la nuit noire, Bella se fait aborder par des inconnus, elle entend dans sa tête la voix d'Edward qui la prévient du danger. Ce phénomène provoquant en elle le sentiment qu'Edward est toujours près d'elle, Bella découvrira après avoir fait diverses expériences qu'il est dû à la montée d'adrénaline et le sentiment de danger. Devenue dépendante de cette voix, Bella fera tout pour l'entendre, y compris se mettre volontairement en danger de mort. C'est après avoir fait l'acquisition de vieilles motos qu'elle va voir son vieil ami, Jacob (celui de la réserve) pour qu'il lui répare (et qu'elle puisse s'en servir pour entendre la voix). Chose à laquelle elle ne s'attendait pas : le contact de Jacob - jeune indien de deux ans son cadet, au sourire constant et au rire ravageur - semble lui faire du bien. Lorsqu'elle est avec lui, Bella ne ressent plus le vide douloureux causé par le départ d'Edward. Au fur et à mesure, une amitié plus qu'ambiguë va s'intaller entre eux, et Jacob va sortir peu
à peu Bella de sa léthargie dépressive. Problème : un jour, Jacob ne donne plus aucune nouvelle de lui à Bella, et ce durant plus d'une semaine. De peur qu'elle rechute, Bella se rend chez lui, où Jacob lui dit qu'ils ne peuvent plus être amis. Le choc est rude. Ne voulant pas l'accepter, et Jacob ne voulant (ou pouvant ?) pas lui révéler la vérité, Bella finira par se souvenir de la légende que celui-ci lui a raconté. Elle se rend alors compte que son meilleur ami est - non pas un vampire - mais un loup-garou. Pas effrayée le moins du monde, Bella insiste en disant que ce n'est pas un problème et ils continuent leurs activités "vivantes" (motos, randonnées en forêts et autres chose dangereuses...) Lorsque Jacob arrive en retard à un rendez-vous, Bella choisit de plonger - seule - dans la mer depuis le haut d'une falaise. Elle sera sauvée de justesse par Jacob. Le soir même, Alice Cullen - la soeur d'Edward - l'attend chez elle et lui annonce qu'elle a eu une vision de Bella se suicidant et que, en l'apprenant, Edward est parti en Italie, demander à une autre famille de vampires de le tuer. Prise de panique et malgré la demande de Jacob qu'elle reste, Bella suit Alice jusqu'en Italie, espérant arriver à temps pour sauver celui qu'elle n'a pas réussi à oublier...

 

Meyer_Stephenie___h_sitationHESITATION
Troisième tome de la saga.
Celui-ci est - pour l'instant - le plus intéressant, je trouve.
Après la présentation des deux "races" dans Fascination et Tentation, ce volume réunit tous les personnages. Les vampire sont de retour au bercail et les loups-garou ne font qu'augmenter en nombre... J'ai aimé ce volume parce que - en plus d'une histoire de jalousie entre Edward et Jacob, tous deux épris de Bella, et Bella qui ne sait qui choisir car elle aime les deux - c'est surtout une histoire d'intolérance raciale, si je puis dire... Si on ne tient pas compte des mots "loups-garou" et "vampires" et qu'on les considère comme des noms d'ethnies, on se rend vite compte que tout colle ! De la plus simple insulte comme "cabot", "toutou" et "clébard" pour les loups-garou et "sang-froid", "suçeur de sang" et "sangsue" pour les vampires... on atteint également la répulsion envers l'odeur de l'autre et les préjugés sur ses moeurs...... Bref, ce volume n'est pas à prendre au premier degré... !
Le scénario est plein de rebondissement, au point que je ne pourrai pas l'expliquer entièrement ici... disons que, pour se venger, une femme vampire traque Bella pour la tuer et que pour cela, elle va lever toute une armée (une vingtaine de vampires nouveaux-nés) Le loups-garou et la famille Cullen vont donc finir par s'unir pour les combattre... Donc en fait, ce volume est une histoire de "je t'aime moi non plus" sur un fond de rascisme, sur un fond de pacte de paix momentané, lui même sur un fond de guerre............ rien de plus simple !

J'oserai donc, une fois de plus, écrire ici la 4è de couverture de ce volume... tout aussi à mourir de rire que la précédente :

« Deux futurs, deux âmes soeurs... C'était trop pour une seule personne. Je compris que ce n'était pas Edward et Jacob que j'avais essayé de réconcilier, c'étaient les deux parts de moi-même, le Bella d'Edward et la Bella de Jacob. Mahlheureusement, elles ne pouvaient coexister et j'avais eu tort de tenter de les y contraindre.
A présent, je ne doute pas de ce que je désire, ni de ce dont j'ai besoin... ni de ce que je vais faire, là, maintenant. »

Voilà ! Le plus drôle dans ce volume, sont les dialogues incisifs entre Jacob et Edward, un exemple (Bella, Jacob et Edward sont coincés ensemble dans une tente sous la neige... Bella commence à geler, Edward - petit ami officiel, ayant le sang froid - ne peut la réchauffer et Jacob (ou Jake) - "meilleur ami mais très amoureux, ayant le sang brûlant - se fait un devoir - non sans joie - de la réchauffer en la rejoignant dans son sac de couchage.......) :

- J-j-j-jake ! T-t-t-tu es f-f-f-fou ! T-t-t-tu vas m-m-m-mourir de f-f-f-froid !
- Il y a peut de chance, rigola-t-il. Ma température frôle les quarante-trois degrés. Je vais te faire transpirer en un rien de temps.
Edward gronda, Jacob l'ignora complètement et crapahuta jusqu'à moi. Il entreprit d'ouvrir mon sac de couchage. Tout à coup, un main dure et blanche comme la neige s'abattit sur son épaule mate. Le Quileute serra les mâchoires, plissa le nez et eut un mouvement de recul, prêt à riposter.
- Ne me touche pas ! feula-t-il
- Alors, ne la touche pas ! répliqua Edward.
- N-n-n-ne vous b-b-b-battez pas !
- Elle te sera très reconnaissante quand ses orteils vireront au noir et tomberont, lâcha Jacob.
Edward hésita, puis se rencogna à sa place.
- Attention à toi, lança-t-il toutefois d'une voix menaçante.
Jacob ricana.
- Pousse-toi, Bella, m'ordonna-t-il en continuant à ouvrir le duvet.
Je le toisai, outragée et complètement solidaire de la réaction d'Edward.
- N-n-n-non ! objectai-je.
- Ne sois pas idiote. Tu n'aimes donc pas tes doigts de pied ?
Sur ce, il se glissa à côté de moi dans l'espace infime qu'offrait le sac de couchage et remonta la fermeture. Alors, je cessai de résister. Il dégageait une telle chaleur que cela m'était impossible. Ses bras se refermèrent autour de moi, me collant à son torse nu. Ce feu, c'était comme pouvoir enfin respirer après être resté trop longtemps sous l'eau. Il tressaillit quand je plaquai mes doigts transis sur sa peau.
- Houps, Bella ! Tu es un vrai glaçon !
- D-d-d-désolée.
Essaye de te détendre, me conseilla-t-il quand je fus secouée par un nouveau frisson. Tu auras chaud dans une minute. Bien sûr, ça irait plus vite si tu te déshabillais.
Edward grogna aussitôt.
- C'est juste une constation, se défendit Jacob. Une technique de survie basique.
- Ç-ç-ç-ça s-s-s-suffit, J-j-j-j-jake ! m'emportai-je, en me gardant bien cependant de m'éloigner de lui.
- Ne t'inquiète pas du buveur de sang, répondit-il avec suffisance. Il est jaloux.
- Oui, admit Edward, et sa voix avait recouvré son calme, ses intonations veloutées et musicales. Tu n'imagines même pas à quel point je voudrais être à ta place, clébard.
- Chacun ses limites, plastronna Jacob avant d'ajouter sur un ton plus amer : au moins, tu sais qu'elle préférerait que ce soit toi.
- Vrai.
Mes frissons s'apaisèrent lentement, plus supportables.
- Là, murmura Jacob. Tu te sens mieux ? [...] Tes lèvres sont encore bleues. Tu veux que je les réchauffe aussi ? Tu n'as qu'à demander.
Edward poussa un gros soupir.
- Sois sage, marmonnai-je à mon ami en enfouissant mon visage dans son épaule.

Et voilà ! C'était un petit, tout petit aperçu du genre de relation du trio !!! Déjà en couple, c'est assez tordant, mais à trois réunis !!!! Pfiouuuu ! Mes côtes le sentent encore !!!

 

Le quatrième tome est "Breaking Down"
Un cinquième tome est paraît-il en projet, il s'agirait en fait du premier tome ("Fascination") du point de vue d'Edward....

(Edité en - broché - chez Hachette Jeunesse)