(par Alexandra)
yalom___NietzscheJ’ai lu ce roman au titre fort séduisant il y a un certain temps déjà, mais dans sa traduction allemande, car Yalom étant quasiment inconnu en France, ce titre vient seulement de paraître en français (et encore dans une édition totalement inconnue du grand public). Je profite donc de l’occasion pour en dire quelques mots.
Yalom est un psychiatre-psychothérapeute américain qui s’amuse beaucoup en élaborant ses romans à partir de son expérience professionnelle, tout en y adjoignant une petite dose de philosophie (Nietzsche ici, Schopenhauer ailleurs…). D’ailleurs, pour vraiment savourer pleinement «Et Nietzsche a pleuré», il est bien utile d’être un petit peu familier des grandes lignes théoriques de la psychanalyse, et de faire un «wiki» rapide si l’on ne connaît rien de la vie de Nietzsche …
Lou Salomé, grande amie de Nietzsche, s’inquiète pour l’état de santé mental du philosophe obsédé par le suicide. Elle demande de l’aide au médecin viennois, le Dr. Josef Breuer, sommité de l’époque, célèbre pour les premiers pas en matière de psychanalyse (le fameux cas «Anna O.» !) et mentor de Sigmund Freud. Suite à cette intervention, Breuer et Nietzsche vont se rencontrer plusieurs fois (ces rencontres n’ayant jamais eu lieu en réalité !) et s’engager dans de véritables joutes verbales qui aboutissent finalement à un renversement de situation tout à fait cocasse, le patient à analyser n’étant pas vraiment celui que l’on imaginait…
C’est drôle, c’est original, c’est intelligent, et en même temps c’est distrayant, jamais prétentieux, jamais barbant… on en redemande, des livres comme ça !

(traduit de l'américain par Clément BAUDE; paru aux Editions GALAADE)