krauss___histoire_d_amour(par Alexandra)
Je suis très partagée…
D’un côté, ce livre comporte quelques très belles pages, mais de l’autre des parties entières qui m’ont semblé parfaitement inutiles (et que j’ai lues en diagonale, tellement elles étaient longues !)… La structure du roman est on ne peut plus compliquée, si bien que j’ai eu parfois l’impression que cette «architecture» sophistiquée primait le contenu, et cela m’a réellement gênée ! En plus, on n’arrête pas de se perdre dans les noms, les pronoms personnels, on ne sait plus qui est quoi et où… pour retomber sur une fin qui certes, apporte la solution de l’énigme, mais en fait nous paraît décevante, car on a ou bien décroché depuis un moment, où bien tout compris depuis 150 pages pour peu qu’on ait pris la peine de lire les explications de la 4è de couverture ! Mais justement, il vaut mieux la lire, cette 4è, si l’on ne veut pas perdre le fil d’entrée de jeu…
Pour être plus précis, j’ai aimé tout ce qui est raconté par Leo GURSKY, un des trois personnages qui prennent la parole dans le roman, un vieux monsieur dont l’histoire est empreinte d’une nostalgie douloureuse et émouvante.
Je n’ai pas aimé du tout l’histoire de la gamine Alma… creuse à mon goût, sa «quête» mise à part peut-être…
…et le troisième personnage est quasiment inexistant…
Une «méditation déchirante sur la mémoire et le deuil» (dixit la 4è)… ? Au point d’obtenir le prix du meilleur livre étranger en 2006… ? «Une célébration, dans la lignée de Borges, des pouvoirs magiques de la littérature» (toujours la 4è !)… ?
A mon avis, il y en a qui se sont laissés bluffer !
Sincèrement, je pense aussi qu’il y a un style personnel, une qualité de réflexion, mais il y a tous les défauts d’un premier roman, à commencer par celui de vouloir briller coûte que coûte !
Attendons la suite !

(paru chez FOLIO)