****

 

(par Annabelle)

D_tentu_042___Yua_KOTEGAWA__manga_SEINEN
[manga pour public entre 15/30ans]

Titre originel : "Shikeishuu 042"
5 volumes
sortie initiale : 2001-2003

Après avoir reçu la proposition d'un scientifique un peu spécial, le professeur Shiina, le gouvernement japonais lance une expérience qui pourrait bien signifier la fin de la peine de mort au Japon. L'élu de Shiina ? Tajima Ryôhei, le fameux "détenu 042", condamné à mort pour avoir tué sept personnes. Shiina lui propose de participer à son projet, ce qui signifierait pour Tajima une transformation de sa peine en travaux à perpétuité. La condition majeure pour cela est qu'il doit alors accepter l'implantation dans son cerveau d'une puce extrêmement sensible, fabriquée pour exploser à la moindre pulsion destructrice du cobaye.
Tajima accepte, bien entendu, voyant là son seul espoir de revoir la lumière du jour. Après l'opération, il débutera sa nouvelle vie en tant que technicien de surface dans un lycée, bien qu'avec une liberté très relative et une épée de Damoclès au dessus du crâne... Il devra donc supporter les insultes et rejets des élèves et du corps enseignant sans pour autant s'énerver, ne serait-ce qu'un peu, pour pouvoir continuer à vivre. [un vague exemple : les élèves le surnomment "o shi ni", le japonais pour 042, mais dont la seconde (et véritable) signification est "o ! shine !" donc l'équivalent de "meurt, crève".... charmant, n'est-ce pas ?]

Ohla ! On dirait bien un de ces mangas typiques où les jeunes s'amusent à jouer avec la mort des gens en se réjouissant de voir du sang gicler sur les murs.... pas du tout, je vous rassure ! Je crois bien que de tous les mangas que j'ai lu [non, je ne donnerai aucun chiffre] c'est l'un des meilleurs, dans la mesure où celui-ci cherche véritablement à faire passer un message : tuer un tueur c'est devenir tueur à son tour.....

Eh oui ! Voilà une façon bien particulière de sensibiliser les jeunes à ce "petit" et très ancien problème qu'est celui de la peine de mort..... tout particulièrement lorsqu'il s'agît d'un manga, donc un ouvrage japonais : le Japon étant encore l'une des rares démocraties libérales appliquant toujours la peine de mort [dois-je le préciser, d'une façon assez barbare d'ailleurs : mort par pendaison].
Cela est très bien expliqué dans ce manga où même le scientifique chargé du projet est pro-peine de mort...
M'enfin, l'aspect intéressant ce manga, outre ce thème principal, est que l'auteure parvient à réhumaniser les pires des meurtriers. Eh oui ! On a beau essayer de faire les fiers, n'est-ce pas qu'il est difficile d'imaginer un meutrier et violeur de 3 jeunes filles comme une personne comme les autres ?! Et bien si ! A travers ce manga, et particulièrement à travers les personnages du professeur Shiina et de Tajima [oups ! du détenu 042] lui-même, on découvre la création d'un meurtrier à travers la destruction d'un jeune enfant victime lui même d'atroce sévice...

Si j'exagère ? Si j'embellis ? Du tout ! Oui, c'est vrai, je suis "fan" de mangas et mon avis n'est, par conséquent, certainement pas objectif... mais je pense que si. Je pense que ce manga en vaut vraiment la peine. Ici, Yua KOTEGAWA parvient à mettre une goutte, une belle et grosse goutte d'humanité dans un monde de violence.

Un manga triste, bien que souvent rempli d'humour et de tendresse pour faire passer le tout.... très touchant...

 

(édité chez Kana)